Retour au catalogue

Partager ce vin

2015 LATOUR-GIRAUD Puligny-Montrachet 1er cru Champs Canet

LATOUR-GIRAUD Puligny-Montrachet 1er cru Champs Canet 2015

136,52* CAD

136,52$* * Prix de détail suggéré

*Nous vous informerons en priorité dès que ce vin
sera à nouveau disponible.

  • Portfolio
  • Portfolio
  • Liquid Art
  • Code produit
  • Code produit
  • 888800
  • Conditionnement
  • Conditionnement
  • 6x750ml
  • Type d'approvisionnement
  • Type d'approvisionnement
  • OpenEn savoir plus
  • Status
  • Statut
  • Non disponibleEn savoir plus
  • Pays
  • Pays
  • France
  • Désignation réglementée
  • Désignation réglementée
  • Appellation origine controlée (AOC)
  • Région
  • Région
  • Bourgogne
  • Sous-région
  • Sous-région
  • Côte de Beaune
  • Appellation
  • Appellation
  • Puligny-Montrachet
  • Qualité
  • Qualité
  • 1er cru
  • Cépage(s)
  • Cépage(s)
  • Chardonnay
  • Couleur
  • Couleur
  • Blanc
  • Information sur le domaine

    Le domaine Latour-Giraud est établi dans le village de Meursault, sur la route nationale, depuis de nombreuses générations. Centré tout d’abord sur Meursault, le domaine possède une gamme impressionnante de parcelles classées premier cru et villages, dont les vignes ont entre 20 et 50 ans et plus d’âge, notamment la plus grande parcelle de premier cru Genevrières, dont les deux tiers des vignes ont plus de 50 ans. Latour-Giraud se spécialise dans les bourgognes blancs, qui...

    Consultez la page de LATOUR-GIRAUD pour plus d’information

Revues de Presse

  • - (91-93) -

    Septembre 2016

    Cloudy pale yellow. Very ripe apricot, spices and lichee on the nose, plus a smoky element I did not find in the Perrières. Concentrated if slightly bitter-edged flavors of fresh apricot and peach convey a faint alcoholic warmth (it's actually close to 14%) without coming across as exotic. The sweetness builds with aeration but is nicely counterpointed by salinity and 4.6 grams per liter total acidity. Impressively thick premier cru but not as fine-grained as the Perrières.

    Voir la revue de presse détaillée