Retour aux domaines

Partager

Site web du domaine

Pedro Parra est né en 1969 à Concepcion, une ville du sud du Chili éloignée au sens littéral et figuré du cercle restreint de la puissante élite culturelle établie à Santiago, qui domine l’industrie du vin dans le pays, de même que tout autre secteur. Passionné de jazz étant adolescent, Pedro rêvait d’être saxophoniste à Paris. En fin de compte, il a emprunté une voie différente et a plutôt étudié l’agriculture de précision à Montpellier et a obtenu son doctorat de l’Institut National Agronomique Paris-Grignon. Son talent particulier, tout à fait unique dans le monde du vin, réside dans sa capacité à « goûter la roche ». Cette compétence allie une connaissance approfondie des sols, de la géologie, de la géomorphologie, des climats, de la viticulture et de l’œnologie à un palais hautement raffiné, perfectionné par des années de travail et de dégustation en Bourgogne. Dans l’histoire du vin, personne n’a passé autant de temps à étudier les « calicatas » (les fosses qu’il creuse dans les vignobles – il a creusé 22 000 fosses au cours de sa carrière relativement brève); personne n’a autant songé aux relations qui existent entre le terroir et la structure, les arômes et les saveurs du vin et personne n’a apporté une aussi grande contribution à la nouvelle science que représente la viticulture de précision. Sa capacité à prédire les caractéristiques d’un vin qui n’a pas encore été produit en se basant sur ses observations relatives à la profondeur, à la complexité et à la porosité du sol dans diverses parties d’un vignoble est tout simplement extraordinaire.

Depuis 2009, Pedro Parra ne cesse de se hisser dans le palmarès des 50 personnalités du vin les plus influentes (Top 50 Power List), dressé par le magazine Decanter. Il figure parmi les huit consultants au monde en matière de terroir viticole (les autres sont tous Français), en plus d’avoir considérablement contribué au renouveau viticole du Chili. La liste de ses consultations se décline comme un véritable bottin mondain; en effet, les meilleures exploitations viticoles du Chili y figurent, notamment Concha y Toro, Montes, Casa Lapostolle, Matetic, De Martino, Amayna, Luis Filipe Edwards, Santa Carolina, William Fevre et Errazuriz. En Argentine, il s’est associé à Alberto Antonini, Attilio Pagli et Antonio Morescalchi pour fonder l’exploitation Altos las Hormigas à Mendoza; il a agi également à titre de consultant pour Zuccardi et Chakana, aux côtés d’Alberto Antonini. Pedro et Alberto collaborent également sur divers projets en Uruguay, en Italie, en Arménie et en Bourgogne, de même qu’à Sonoma, et à Okanagan Crush Pad, en Colombie-Britannique. Au Chili, Pedro s’investit dans deux projets personnels : Aristos, en collaboration avec son ami de longue date, François Massoc (qui est Chilien en dépit de son nom français et qu’on surnomme « le vigneron marginal ») et le vicomte Louis-Michel Liger-Belair du Domaine du Comte Liger-Belair à Vosne-Romanée; ainsi que Clos des Fous (voir ci-dessous).

CLOS DES FOUS

Pour Pedro Parra, l’expression la plus pure de son dévouement passionné envers le terroir s’incarne dans le projet Clos des Fous, qu’il mène en collaboration avec François Massoc, Paco Leyton et Albert Cussen. Bien que l’exploitation viticole soit située dans la région natale de Pedro, soit à Biobío, à 500 km de Santiago, ses activités ne se limitent pas qu’à la production de vins en provenance de Biobío; l’idée consiste plutôt à découvrir (ou à redécouvrir) et à célébrer de grands terroirs inconnus à travers le Chili — un pays vaste et éclectique — qui regorgent de vitalité, d’unicité et de potentiel inexploité, à l’instar de ceux de Biobío. Clos des Fous est un projet extrêmement passionnant, axé sur la revitalisation de vignobles très anciens, cultivés selon les principes de l’aridoculture et sur la plantation de nouveaux vignobles dans les conditions les plus difficiles et les plus spectaculaires qui soient. C’est le nec plus ultra en matière d’avant-garde; on associe la viticulture extrême et l’agriculture biologique et biodynamique à la vinification non interventionniste afin de révéler le véritable potentiel du Chili, que Hugh Johnson qualifie comme étant « le pays le plus choyé au monde sur le plan de la viticulture ». Clos des Fous se situe à l’avant-garde du nouveau Chili, grâce à ces cépages issus de vieilles vignes (dont le malbec, le pais, le carignan et le cinsault) cultivées dans une variété incroyable de terroirs inconnus dans les régions d’Itata, de Malleco, de Cauquenas et d’Alto Cachapoal.

Les trois vins présentés ici offrent un rapport qualité-prix aberrant – ce sont de véritables raretés et il est facile d’imaginer leur prix de vente dépasser plusieurs fois celui que nous vous offrons. Les amateurs de jazz aimeront l’étiquette que Pedro a lui-même dessinée, en hommage aux disques 33 tours de Blue Note des années 1950, qui l’ont toujours inspiré.


Évaluations pour ce domaine

  • Wine Advocate

    "The philosophy is to produce wines from stony soils in a very Burgundian style, without any corrections, all fermented with indigenous yeast, mostly in cement vats. ..This is a name to follow, one of the most exciting new projects in Chile."

    Luis Gutierrez, Juin 2014

  • Wine Advocate

    Wines full of character and freshness, and some terrific values too. A name to keep on the radar screen.

    Luis Gutiérrez, Décembre 2015