Retour aux domaines

Partager

Site web du domaine

Originaire de la Côte d’Or, Jean-Marc Brocard n’est pas le fils d’un vigneron, mais plutôt le fils d’un agriculteur natif du village de Chaudenay-le-Château. C’est grâce à son mariage qu’il a fait la découverte de l’univers du vin; en effet, il a épousé sa petite amie d’enfance, Claudine, la fille d’un vigneron originaire du village de St-Bris-le-Vineux, dans la vallée de l’Yonne.

C’est à partir d’un hectare de vignes appartenant à son beau-père, Émile Petit, qu’il a créé un domaine constitué de vignobles s’étendant sur une superficie de plus de180 hectares, à Chablis et en Bourgogne.

Jean-Marc reconnaît avoir une dette considérable envers l’un des plus anciens vignerons de St-Cyr-les-Colons, Louis Petit, qui n’est pas apparenté à son beau-père, en dépit du fait qu’ils partagent le même nom de famille. Les plus vieilles vignes du Domaine Sainte-Claire ont été plantées par Louis Petit et c’est lui qui a transmis à Jean-Marc le sens des traditions et le respect pour la nature et qui lui a montré qu’il est possible de maintenir les traditions anciennes tout en faisant appel à des techniques modernes. Cet homme est né et a grandi dans le milieu du vin et il était entièrement dévoué à la terre et à ses vins de grand caractère.

En plus d’être viticulteur, Jean-Marc est également commerçant; il fait vieillir et vend 4 000 000 bouteilles par année. Il est spécialiste des différents vins de Chablis et de la région environnante. Jean-Marc Brocard et son assistant maître de chai, l’œnologue Patrick Piuze, portent une attention particulière aux caractéristiques distinctes des différents vignobles du domaine. Le signe astrologique correspondant à la période d’embouteillage est indiqué sur l’étiquette de différentes cuvées de Chablis.

Les membres de la famille Brocard s’alimentent sensiblement de la même manière que leurs parents et leurs grands-parents et ils s’efforcent le plus possible de consommer ce qu’ils peuvent cultiver ou abattre eux-mêmes. Ils sont également dévoués à la viticulture écologique, et le fils de Jean-Marc, Julien Brocard, qui détient un diplôme universitaire en génie, a été nommé chef de culture.
L’entreprise exporte 60 % de sa production principalement au Royaume-Uni, en Norvège, en Suède, en Allemagne, au Japon et aux États-Unis.

« La vérité du vin se trouve dans le sol, là d’où il provient. Les techniques vinicoles constituent un facteur important de la vinification, mais elles ne constituent qu’un instrument auxiliaire; le vin est essentiellement le produit du sol dont il est issu », affirme Jean-Marc. « Le sol de la région de Chablis est exceptionnel et on ne retrouve ce type de sol nulle part ailleurs; par conséquent, je crois fermement que l’avenir de la région de Chablis sera très prospère, même au cours du prochain millénaire », ajoute-t-il.