Retour aux domaines

Partager

Site web du domaine

René Rostaing est l’un des grands noms de Côte-Rôtie. Il est reconnu pour produire d’infimes quantités des vins extraordinairement raffinés issus de l’appellation Côte-Rôtie qui, aux dires de Robert Parker, « rappellent les grands crus de Bourgogne en raison de leur finesse, de leur élégance et de leurs superbes qualités ».

Il a commencé en 1971, avec des vignobles à Côte-Rôtie d'une superficie d'à peine 0,47 hectare, répartis entre Côte Blonde et La Landonne. Depuis, ses terres se sont considérablement étendues; en 1990, il a hérité de 3,5 hectares d’Albert Dervieux-Thaize, son beau-père, qui a été président de l’association des producteurs de Côte-Rôtie pendant trente-trois ans. Ces nouveaux sites viticoles étaient situés à Fongent, à La Garde et à La Viaillière. Puis, en 1993, son oncle Marius Gentaz-Dervieux lui a laissé 1,2 hectare supplémentaire. Grâce à ces vignobles nouvellement acquis, René a pu quitter son emploi et se consacrer à temps plein à sa passion pour les vins. Aujourd’hui, son domaine s’étend sur plus de 6 hectares dans l'appellation Côte-Rôtie, ce qui inclut quelques parcelles très prisées; il est composé en majeure partie de vieilles vignes. Il possède également une parcelle de 0,2 hectare de vignes à Condrieu.

Au cours des meilleures années, quatre cuvées de Côte-Rôtie sont produites. La cuvée de La Landonne est généralement considérée comme la meilleure cuvée, suivie de près par la Côte Blonde. La Landonne est issue de trois sites à La Landonne, comprenant quelques vieilles vignes héritées de Marius Gentaz-Dervieux. La cuvée de la Côte Blonde provient de deux sites, qui comprennent quelques vignes âgées de 75 ans et quelques plans de viognier. Au cours des années moins fructueuses, les raisins de ces différents sites viticoles peuvent être assemblés dans la Cuvée Classique (habituellement appelée Côte-Rôtie - le nom « Cuvée Classique » n’est pas mentionné sur l’étiquette), qui est sa cuvée d’entrée de gamme. Finalement, la cuvée La Viaillière est élaborée à partir de vignes héritées d’Albert Dervieux-Thaize et de vignes plus jeunes.

À la fin des années 1990, René et son épouse ont acheté un domaine modeste dans les Coteaux du Languedoc, près de Nîmes. Son vignoble jouit d’un microclimat relativement frais, où les graviers calcaires de la région semblent être parfaits pour la précieuse syrah des Rostaing. Avec l’ajout de mourvèdre, de grenache, de grenache blanc et de rolle (vermentino), Puech Noble produit maintenant l’un des plus beaux vins bon marchés du Midi.

Étant donné que René possède plusieurs dizaines d'années d’expérience en matière de production de syrahs extraordinaires, il lui a semblé naturel de mettre au point son projet du Languedoc. Débutant avec son premier millésime en 1999, le Coteaux du Languedoc a été applaudi par Robert Parker, qui l'a décrit comme « une introduction peu coûteuse à la philosophie de vinification de Rostaing » et une « superbe aubaine » (numéro 163, février 2006).

Robert Parker à propos de René Rostaing :

« L’un des producteurs de vins les plus intelligents en Côte-Rôtie, René Rostaing continue à afficher de la maturité ainsi que de la sagesse avec les conditions auxquelles il est confronté à chaque millésime. »


Évaluations pour ce domaine

  • Wine Advocate

    "A bastion of traditional wine making, Rene Rostaing (who previously worked in real-estate) has been working the vineyards of Cote Rotie for the past 40 years, yet didn’t really switch to wine full time until the 1990s. He now owns roughly 20 acres of prime terroir, spread across 14 lieux-dits and 20 separate plots (there can be multiple plots within a lieu-dit). Since 1996, he has produced three separate Cote Roties; the Classique (which is now label Ampodium), the La Landonne, and his personal favorite, the Cote Blonde."

    Décembre 2013

  • Wine Advocate

    Of course, quantities are tiny, but not only are the labels retro-cool but the wines are damn good also.

    Octobre 2018

  • Vinous

    René Rostaing tells me he thinks of 2016 as "the definition of Côte-Rôtie. The vintage personality is made of finesse, freshness and detail, with power but not weight." He finds the wines to be "fine but not delicate, or fragile at all" and thinks they will age gracefully "but be attractive throughout their lives, without ever really closing up." While Rostaing respects 2015 for its "depth, power and structure" he believes “2016 to be a truer Côte-Rôtie vintage" because of the aforementioned freshness and elegance, attributes that "make the appellation unique in the northern Rhône." Rostaing adds "ripe vintages may make impressive wines but too often they obscure terroir and finesse."

    Juin 2018